Blog

Belle performance sur la Patrouille des Glaciers

pod

La Patrouille des Glaciers est une compétition de ski alpinisme internationale organisée par l’armée Suisse, se déroulant entre Zermatt et Verbier. Elle regroupe des équipes militaires et civiles. En Suisse cette compétition est très populaire, homologue de la Pierra Menta en France, à la différence que cette course se déroule en une seule étape, sur 4000 mètres de dénivelé et 53 kilomètres. Cette année un nombre record de participants a été atteint avec 5400 coureuses et coureurs sur les différents parcours. Deux équipes des unités montagne de la Gendarmerie Nationale étaient invitées par l’organisation.

eq

L’équipe 1 composée du MDL/Chef CLAUDEPIERRE Lionel (PGHM-BOURG-SAINT MAURICE, du MDL/Chef ESTUBIER Nicolas (PGHM CHAMONIX) et du Brigadier-Chef SALMON Morgan (PGHM BOURG-SAINT-MAURICE).

L’équipe 2 composée de l’Adjudant Chef LOUIS jean-Nicolas (CNISAG CHAMONIX), de l’Adjudant LEHMES Lionel (PGHM BOURG-SAINT-MAURICE) et du MDL/Chef REPPELIN Thomas (PGHM CHAMONIX).

L’Adjudant Chef GEROME Yann (CNISAG CHAMONIX) était là pour assurer le soutien logistique des deux équipes.

Récit de la course

Après l’édition 2012 qui avait du être stoppée à mi-parcours à cause des mauvaises conditions nivologiques, nous sommes plus motivés que jamais pour cette compétition. Nous arrivons en Suisse dès le début de la semaine, pour effectuer des reconnaissances et des entraînements sur le parcours, puis nous attendons avec impatience le départ. Cette course a pour particularité de se courir avec plusieurs départs différents, en raison du nombre important de participants, le classement final se faisant évidemment au chronomètre.

Nous prenons le dernier départ de la course entourés des meilleures équipes en lice, le dimanche 4 mai à 03 heures du matin. Les conditions sont idéales, il fait grand beau temps et il n’y a pas de vent en altitude. Les chutes de neige des jours précédents ont permis d’améliorer les conditions dans les parties les moins enneigées.

La course commence baskets aux pieds par 50 minutes de course à pied avec les skis et les chaussures sur le sac. Nous partons prudemment pour ne pas nous mettre dans le rouge car la course est longue mais je sens tout de suite que la forme est là. Nous arrivons à la zone de transition où nous mettons les chaussures et les skis puis nous poursuivons la longue montée vers Tête Blanche, le point haut de la course à 3700 mètres d’altitude. Lionel donne le rythme, nous suivons sans difficulté avec Morgan, notre équipe est homogène. Le jour se lève juste avant l’arrivée à Tête Blanche puis nous entamons la première descente en direction de la Cabane de Berthol, puis d’Arolla. Nous y arrivons en un peu moins de 3 heures 40 minutes, nous sommes à la mi-course. Yann GEROME nous attend au point de ravitaillement. Après une pause d’un peu plus de 5 minutes nous repartons plus motivés que jamais. La montée qui suit nous mène au col de Riedmatten, nous rattrapons de nombreuses équipes parties sur les départs précédent le nôtre. L’ambiance est très conviviale et il y a énormément de monde sur le parcours.

La suite de la course devient plus difficile pour notre équipe car la fatigue commence à se faire sentir. Dans la montée à Rosablanche on perd un peu de temps mais nous rattrapons tout de même des équipes parties à 3 heures, encore plus en difficultés que nous. C’est à ce stade de la course que la notion d’équipe prend tous son sens. Le fait de courir à plusieurs permet de se motiver d’avantage dans les moments difficiles et on peut s’entraider. Celui qui est le plus en forme porte la corde et passe devant pour donner le rythme. Nous sommes tous les trois au bord de la rupture mais nous arrivons à trouver des ressources pour continuer à avancer. Nous nous accrochons dans la dernière montée qui nous conduit au col de la Chaux puis c’est enfin la dernière descente sur Verbier. Nous franchissons la ligne d’arrivée en 7 heures 49 minutes. Nous sommes 2èmes du classement militaire international, derrière une équipe italienne et devant une équipe allemande, et 18èmes au général. Nous sommes très satisfaits de notre performance, mais pour ma part je retiendrais surtout un beau moment de partage avec deux copains et une course magnifique.

Pour l’équipe n°2, la course c’est moins bien déroulée, ils ont dû arrêter au niveau du point de contrôle de Riedmatten au bout de 3000 mètres de dénivelé, pour trois petites minutes de retard. Une erreur a été faite dans le choix de l’horaire de départ, au moment de l’inscription. L’équipe était pourtant très bien positionnée dans la course car ils étaient dans les cinquante premiers au classement général. La première barrière horaire est très serrée pour les équipes qui choisissent de partir à 3 heures, un départ à 2 heures aurait été plus adapté. Bravo à eux pour leur participation, on les attend pour la prochaine édition.

Rendez-vous pour l’édition 2016 !

Nicolas Estubier

Partagez cet article !