Blog

Escalade d’automne : « Aujourd’huy peut-être » – Falaise du Jourdy

Rares sont les jours où l’on arrive à faire une collective en grande voie. Bast Fleury, François G, Ludo L, Nass et Rako profitent de cette journée d’automne, Samedi 10 novembre 2018, avec une météo incertaine pour fixer un objectif court, dans un secteur qu’ils connaissent mal : la voie « Aujourd’huy peut-être » à la Falaise du Jourdy, afin d’augmenter leur connaissance des massifs, garder la forme en escalade et partager un moment entre camarades.
Une cordée effectue la voie classique et l’autre fait un variante de départ à gauche en 7a et sort par « Mangeur de Bounty ».
Conclusion  : Nous sommes d’accord pour dire que les longueurs sont intéressantes au niveau de la gestuelle mais très poussiéreuses (preuve par photo, si vous regardez bien on voit une poussière dans l’œil de Nasser..).
Les objectifs sont atteints mais les ressentis sont cependant mitigés. On ne va pas dire qu’on a fait la plus belle voie de notre vie (elle est malheureusement victime de la sous fréquentation) et ni que la forme était au rendez-vous. Par contre, on est sacrément en canne pour raconter des conneries à longueur de journée! « Et ça, c’est des souvenirs pour la vie… » (Choubaka, ancien du PG)

« Rako »

INFOS UTILES:
– 12 dégaines sont nécessaires.
– Deux brins de cinquante mètres suffisent.
– Relais des rappels : R5, R3 et R1. Ils sont chaînés.
– Attention, quelques blocs branlants en sortie de L2 et 3.
– Ça vaut vraiment le coup de pas trop rester au pied quand les autres descendent (chute de pierres).
– Si vous avez le niveau, Les caramels glandeurs et Champagne à tous les étages valent vraiment le coup (voies se situant plus à droite). Sauf peut-être la première longueur de Champagne qui, avec les années, est devenue poussiéreuse.
– Toutes les autres infos sont dans le nouveau topo Giffre, Risse, Foron page 114 de Gilles Brunot et Georges Brenas.

   

Partagez cet article !