DEVENIR SECOURISTE

recto verso

Tout d’abord, il faut se présenter au concours d’entrée en école de sous officiers de gendarmerie,s’en suit une année d’école au terme de cette année de formation et au vu du classement final et des unités disponibles, le jeune gendarme choisit son affectation soit en brigade  soit en escadron montagne. La carrière classique d’un gendarme en montagne débute par un test de compétence particulière « montagne ». Durant sa formation de sous-officier ou d’officier en école, l’élève gendarme ou l’élève officier fait acte de candidature pour suivre ces tests d’une durée de trois jours organisés au CNISAG de Chamonix.

–  LES EPREUVES

– une épreuve écrite de connaissance générale sur le milieu montagnard et ses intervenants

– une épreuve physique (chronométrée sur un parcours de plus de mille mètres de dénivelée positive avec un sac chargé à huit kilos pour les hommes et six kilos pour les femmes),

– une épreuve de course d’orientation

– une épreuve de « terrain varié »

– une épreuve technique de ski alpin (descente libre sur piste et hors piste)

– une épreuve de recherche ARVA

– une épreuve d’escalade

– un entretien

En fonction des résultats obtenus, le CNISAG propose d’orienter la carrière de l’intéressé vers les unités de gendarmerie de montagne, au sein  desquelles il se porteront volontaire pour suivre la formation « montagne ».

Partagez cet article !